Carnet Sport : Actualité sportive - Devenez rédacteur et décrochez la Une !
Retrouvez toute l'actualité Sport sur Msn

Les Mavericks, les Spurs, les Lakers et les Cetics jouent gros cette saison. Emmenées par de vieux briscards, ces équipes disputent surement leur dernière chance de titre NBA avant quelques saisons.

NBA : dernière chance pour les anciens

Pour les Mavericks de Dirk Nowitzki (33 ans), les Spurs de Tim Duncan (35 ans) les Lakers de Kobe Bryant (33 ans) ou encore les Celtics de Kevin Garnett (35 ans), la nouvelle saison est peut-être la dernière occasion de remporter le titre NBA avant plusieurs années. Cette saison post lockout, avec 66 matchs en seulement quatre mois sera très intense. C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend ces vieux briscards.

Dallas, le champion en danger

La saison passée fut, enfin, celle du couronnement pour Dirk Nowitzki. Arrivé en NBA en 1998, l’allemand, dix fois All Star, bouclait sa treizième saison dans le championnat nord-américain, toutes sous les couleurs des Mavericks. Champions de division en 2003, champions de conférence et finalistes NBA en 2006, les Mavericks ont enfin décroché le Graal. Nowitzki est monté en régime durant toute la campagne victorieuse des play-offs (face à Portland, les Lakers et Ocklahoma) avant de faire l’étalage de tout son talent lors de la finale NBA. Le couronnement annoncé des « tres amigos » (LB.James, D.Wade et C.Bosh) a été contrarié par les performances de Dirk Nowitzki, logiquement élu MVP des finales, remportés par Dallas 4-2 face à Miami. Le titre a été longuement fêté par Nowitzki qui a ensuite enchainé avec l’Euro. Cette intersaison n’a pas été des plus reposantes pour l’allemand qui semble aujourd’hui accuser le contrecoup physique.

De plus, les Mavericks ont déploré les départs de Tyson Chandler pour New York et de Caron Butler pour les Clippers. Deux éléments qui ont compté dans la conquête du titre. Ils ont été remplacés par Lamar Odom, meilleur sixième homme de la saison passée avec les Lakers, et par Vince Carter. Problème, les nouveaux arrivants ont respectivement 32 et 34 ans, Nowitzki a lui 33 ans. Autant dire que Dallas a une équipe plutôt vieillissante. Les vieux briscards tiendront-ils le coup dans une saison aussi ramassée ? Nowitzki, enfin couronné, sera-t-il aussi motivé par la défense du titre que par sa conquête? De la réponse à ces deux questions dépend surement la saison de Dallas. Pour l’instant, avec plus de 60% de victoires, les Mavericks tiennent la route. Jusqu’à quand ?

San Antonio, la fin de l’ère Duncan ?

L’histoire des San Antonio Spurs se confond avec celle de son emblématique capitaine. Deuxième meilleur marqueur de l’histoire de la franchise, Tim Duncan a participé activement à la conquête des quatre titres NBA figurant au palmarès des Texans (1999, 2003, 2005, 2007). Cette année, Duncan entame la dernière saison de son contrat. A plus de 35 ans, pas sûr qu’il soit conservé. Le cinq majeur n’ayant pas évolué au cours de l’intersaison, l’équipe est vieillissante : Duncan, 35 ans, Ginobili, 34 ans, Jefferson, 31 ans, Parker, 29 ans. Pas forcément un gage de sécurité dans une saison à 66 matchs en 4 mois. D’ailleurs, ça n’a pas manqué, l’argentin Ginobili s’est blessé dès les premières semaines de compétition. Forcément, difficile d’imaginer les Spurs champions. D’autant que si les Texans ont dominé la saison passée la conférence ouest (avec plus de 74% de victoires) avant d’exploser en play-offs face a Memphis, leurs performances sont nettement moins impressionnantes cette années (seulement 60% de victoires). Signe d’un déclin?

Pages : 1 2

Réagir à cet article
à lire également
Les articles qui font le buzz et l’actu