Carnet Sport : Actualité sportive - Devenez rédacteur et décrochez la Une !
Retrouvez toute l'actualité Sport sur Msn

Malgré les forfaits de nombreuses stars de l’athlétisme en raison des JO, les championnats d’Europe, à Helsinki, ont vécu de beaux moments et quelques surprises. La France, comme à Barcelone en 2010, s’est illustrée avec 14 médailles dont 5 titres. Retour sur les temps forts de ces championnats.

Retour sur les championnats d’Europe d’athlétisme

Les perfs :

Olha Saladuha (triple saut) et Renaud Lavillenie (perche) : favoris à leur propre succession, l’Ukrainienne et le Français ont non seulement conservé leur titre continental, mais ont également établi la meilleure performance mondiale de l’année. 14m99 pour Saladuha et 5m97 pour Lavillenie au terme d’un concours à la perche complètement fou !

Nadine Kleinert (poids) : souvent médaillée, jamais gagnante, l’Allemande a rectifié cette anomalie pour remporter, à 36 ans, son premier titre international ! Trois fois vice-championne du monde et vice-championne olympique à Athènes, Kleinert sera une nouvelle fois favorite pour l’or olympique.

Christophe Lemaître (100m) : la star de ces championnats était très attendue sur 100m. Le champion d’Europe en titre a vécu une finale difficile, marquée par deux faux départs, puis fut longtemps menacé par Jimmy Vicaut, finalement rattrapé sur la ligne. Mais avec un chrono de 10″09, pas sûr qu’il atteigne la finale à Londres sur 100m, s’il décide de s’aligner sur cette distance.

Les flops :

Betty Heidler (marteau) : recordwoman du monde (79m42), l’Allemande s’est inclinée dès les qualifications, avec un lancer à 65m06. Un sérieux avertissement avant les Jeux, où elle sera l’une des favorites pour l’or.

Andreas Thorkildsen (javelot) : le double champion d’Europe a été transparent à Helsinki, se classant quatrième avec un jet à 81m55. Et que dire de son éternel rival finlandais Tero Pitkämäki, seulement onzième de la finale (74m89) ! Une page se tourne ?

Christine Arron (100m) : l’état de grâce des championnats d’Europe de Budapest 1998, où elle établit le record d’Europe (10″73), semble loin. Eliminée dès les séries, la Française a sans doute vécu sa dernière compétition internationale. Une triste sortie pour la dernière médaillée mondiale française sur la ligne droite (troisième en 2005).

Les surprises :

Vira Rebryk (javelot) : championne du monde junior 2008 et championne d’Europe espoirs 2011, l’Ukrainienne a surpris les favorites allemandes pour s’emparer du titre, battant au passage le record d’Ukraine avec un jet à 66m86. A un mois des Jeux, elle fait le plein de confiance et pourrait créer une nouvelle sensation à Londres.

Moa Hjelmer (400m) : à l’instar de Rebryk, Moa Hjelmer a confirmé tous les espoirs placés en elle pour s’adjuger son premier titre international sur 400m. Une belle médaille pour la Suède, qui tente de reprendre un second souffle après les retraites de Kluft et des sœurs Kallur.

Tonje Angelsen (hauteur) : dans un concours serré, la Norvégienne n’a été battue qu’aux essais par l’Espagnole Beitia. Cette médaille d’argent surprise relance la jeune carrière d’Angelsen, longtemps espoir de la discipline avant d’être stoppée par des blessures.

Les Français :

Avec 14 médailles dont 5 en or, la France a parfaitement réussi ses championnats d’Europe, malgré l’absence de plusieurs de ses représentants (Baala, Tahri, Barras…). Outre les titres sur 100m (Lemaître), à la perche (Lavillenie), la France a aussi pu compter sur Mahiedine Mekhissi, qui conserve son titre sur 3000m steeple à l’issue d’une course serrée avec l’Espagnol Garcia.

Eloyse Lesueur, en or à la longueur après plusieurs années gâchées par les blessures, et Antoinette Nana Djimou, vainqueur de l’heptathlon après avoir battu son record personnel de 135 points (6544 points), viennent confirmer la bonne santé de l’athlétisme hexagonal sur le plan européen.

Médaillé d’argent derrière Christophe Lemaître après l’avoir longtemps menacé, Jimmy Vicaut prouve qu’il peut également devenir le numéro un français sur 100m. Attendu aussi sur le podium, Garfield Darien s’incline face au redoutable Russe Shubenkov sur 110m haies, mais améliore quand même son record personnel.

Les deux autres médailles d’argent se révèlent plus surprenantes. Florian Carvalho a pris sa chance sur 1500m et ne fut dépassé qu’à 50m de la ligne, pour finalement finir deuxième, tandis que le relais féminin du 4x400m a su déjouer les pronostics pour monter sur le podium, derrière l’intouchable Ukraine.

Enfin, Myriam Soumaré (200m), Yannick Fonsat (400m), Mickaël Hanany (hauteur), Pierre-Ambroise Bosse (800m) et le relais masculin 4x100m complètent cette belle moisson avec le bronze.

Réagir à cet article
à lire également
Les articles qui font le buzz et l’actu